Page:Doin - Le divorce du tailleur, 1873.djvu/8

Cette page a été validée par deux contributeurs.
9


Rémi

Ah ! Dame, pour celui-là, c’est ben la crême des hommes, que l’papa Lefèvre, toujours oui, jamais non, toujours content, toujours joyeux et docile, Ah faut voir !


Mad. Lefèvre

C’est que je l’ai habitué comme ça, aussi ça m’obéit, ça ne dépenserait pas un centime sans ma permission, mais dame aussi, j’sais lui donner ce qui peut lui faire plaisir, et on vit heureux.


Rémi

Oui, oui, c’est un vrai ménage modèle que le vôtre, mam’ Lefèvre ?


Mad. Lefèvre

Mais j’entends M. Lefèvre, va travailler mon p’tit Remi, et sois tranquille et bon sujet toujours.


Rémi

Oui, mam’ Lefèvre, au r’voir mam’ Lefèvre, n’vous dérangez pas, j’vous remercie… y a pas d’offense.

(il sort)

Scène 3e.

Mad. Lefèvre, Lefèvre



Lefèvre

Bonjour ma respectable épouse, voulez vous l’étrenne de ma barbe, bobonne ?


Mad. Lefèvre

Allons, allons, prenez et dépêchez vous.