Page:Doin - Le divorce du tailleur, 1873.djvu/5

Cette page a été validée par deux contributeurs.
6


Mad. Lefèvre

Ça n’me fâche pas l’moins du monde mon p’tit Rémi, mon neveu est un mauvais sujet, un ivrogne qui… enfin… je gage qu’il n’est pas encore rentré ?


Rémi

Ma foi, non, Mam’ Lefèvre, vous avez mis l’nez dessus… hier, il a retiré une trentaine de francs d’une pratique, il en sorti de suite et il ne reviendra pas avant que tout soit mangé soyez en sûre, Mam’ Lefèvre ?


Mad. Lefèvre.

Ah ! le sacripant !… Et dire que j’ai été assez faible, assez folle d’y donner ma nièce Thérèse en mariage… mais dame on s’trompe souvent sur les apparences.


Rémi

Pauvr’mame Thérèse, c’est dommage, une si bonne petite femme !… Ah !… (il soupire bruyamment).


Mad. Lefèvre.

Trop bonne, mon p’tit Rémi, trop bonne, vois tu, y va tout boire, tout gaspiller et il ne lui laissera que les deux yeux pour pleurer… Oh ! le monstre !


Rémi

Oui, et puis qu’alle en a de si beaux des yeux !… Ah ! (même soupir)


Mad. Lefèvre

Mais comme tu soupires Rémi, on dirait qu’tas la cathédrale de Strasbourg sur l’estomac ?