Page:Doin - Le divorce du tailleur, 1873.djvu/28

Cette page a été validée par deux contributeurs.
29

arranger ça !… Ah ! j’ai une autre chose, c’est mon ouvrier Rémi, il s’est tellement mis dans la tête que je voulais divorcer, qu’il en a parlé à plusieurs de ses amis et qu’il a la ferme intention de venir ce soir faire sa demande à Thérèse (il rit) ah ! ah ! ah ! Oui, mais j’ai prévenu tout cela, un voyage lui fera du bien, le pauvre Rémi, ne s’attend pas au tour que je lui ai joué à la commission des récompenses nationales ! Mais quel est ce bruit ?… c’est comme une batterie de cuisine en révolte ?… Mais Dieu me pardonne, je ne me trompe pas… oui… oui… c’est mon oncle !… Ah bien, ma parole d’honneur, c’est impayable !


Scène 14e



Guillaume, Lefèvre

(il est chargé de batterie de cuisine, parapluie, carton, panier, sac, etc.)


Lefèvre (à la cantonnade)

N… i… Ni… C’est fini !… Une fois n’est pas coutume !


Mad. Lefèvre (en pleurs)

Lefèvre !… Mon Lefèvre !…


Lefèvre (avec sa majesté comique)

Je ne la suis p’lus vot’ Lefèvre ?… Épouse irascible !…


Mad. Lefèvre

Lefèvre !… Où vas tu mon Lefèvre ?