Page:Doin - Le divorce du tailleur, 1873.djvu/24

Cette page a été validée par deux contributeurs.
25


Lefèvre (jetant son balai)

La main !… jamais ! le balais je n’dis pas… Une fois n’est pas coutume !… d’ailleurs il y a une manière d’arranger les épinards !


Mad. Lefèvre

Et laquelle ?… Monstre !


Lefèvre

C’est de divorcer comme Guillaume et sa femme vont le faire, le divorce étant dans les lois du royaume, je profite des lois du royaume !… À bas les monopoles !


Mad. Lefèvre

Ah ! voilà où tu voulais en venir, hein ? Tu iras trouver une femme comme moi pour t’apprêter ton café tous les matins.


Lefèvre

Tu le mangeras toute seule ton vieux café à la chicorée ! Moi je garde mon énergie d’homme libre !


Mad. Lefèvre

Ah ! le monstre !… Si c’est pas indigne !


Lefèvre

Madame Lefèvre ! Allez me préparer mon paquet !… Une fois n’est pas coutume !… Eh ! eh ! eh ! Vive le vin ! Vive ce jus divin…


Mad. Lefèvre

Quel scandale !… Quelle conduite !… Ah ! les coquins d’hommes ! Les coquins d’hommes !…

(elle sort)