Page:Documents relatifs à l’extension des limites de Paris.djvu/57

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PROCÈS-VERBAUX DES DÉLIBÉRATIONS
DU
CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DE SAINT-DENIS


(Session extraordinaire de 1859).



Le 14 mars 1859 à deux heures, les soussignés, membres du conseil d’arrondissement de Saint-Denis, se trouvant réunis à la sous-préfecture, par suite d’une convocation de M. le Sous-Préfet, ce magistrat leur a expose ce qui suit :

Le Gouvernement, par un décret du 9 février dernier, a provoqué une enquête sur le projet qu’il a conçu d’étendre les limites de Paris jusqu’au périmètre des fortifications ; il a autorisé, à cet effet, les réunions extraordinaires des conseils municipaux et des conseils d’arrondissements appelés à en connaître. Déjà les enquêtes ont eu lieu dans les différentes localités intéressées, en exécution d’un arrêté préfectoral du 10 février, et le conseil est actuellement convoqué, pour prendre communication de ceux de ces procès-verbaux qui ont été dressés dans l’arrondissement, ainsi que de toutes les pièces qui les accompagnent, afin d’émettre ensuite son avis sur tous les dires exprimés, et de donner son opinion personnelle sur la mesure même de l’agrandissement de la ville de Paris. Un arrêté de M. le Préfet, en date du 11 mars, a nommé, pour la session, M. Auger, président, M. Pitois, vice-président, et M. Blondel, secrétaire ; tous les documents seront remis au conseil, et M. le Sous-Préfet l’invite à commencer immédiatement ses opérations, qui doivent être terminées, au plus tard, dans le délai de cinq jours.

Sont alors présents les neuf membres qui composent le conseil, savoir :

MM. Adam, MM. Cottin,
Auger, Lejeune
Balagny, Pitois,
Blondel, Le baron Roguet,
Boucher,