Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/52

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tion sine qua non de leur entrée dans l’Union, certains avantages en faveur de l’institution, et on crut devoir céder dans l’espoir qu’avec le temps elle s’affaiblirait tellement que la génération suivante pourrait facilement l’abolir. On ne songeait pas assez que les abus fondés sur les intérêts grandissent vite et dominent souvent les plus énergiques volontés. La très grande majorité des fondateurs de la nation américaine regardait l’esclavage comme le mal social et moral le plus grave qui pût exister au sein d’une société politique, mais le désir de fonder un grand empire, de n’en laisser de côté aucune portion notable dans la grande lutte que l’on allait entreprendre fit qu’on pactisa avec ce que l’on admettait être un mal grave, et c’est cette erreur, commise de la meilleure foi du monde alors, qui reste la cause première du terrible cataclysme dont nous suivons maintenant les dramatiques péripéties.

De quoi s’agissait-il dans les guerres contre les Séminoles ? De l’esclavage ! Le pouvoir esclave convoitait leurs terres et voulait se débarrasser d’un voisinage dangereux pour ses nègres.