Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/475

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 477 —

Jusquà la guerre de l’indépendance, Norfolk était le principal entrepôt des États-Unis. Son port est au moins aussi beau que celui de New-York et beaucoup plus étendu encore. Il n’entre plus à Norfolk un seul vaisseau de premier rang et les affaires de cette ville, autrefois si florissante, ne dépassent plus le cabotage.

En 1855, on a vendu à la bourse de Philadelphie 40,000 acres de terres incultes situées dans les comtés du Nord de la Virginie avoisinant la Pensylvanie. La vente a produit un résultat de 2 cents l’acre.

70,000 acres de terres situées au Sud, sur les frontières de la Caroline du Nord et du Tennessee, ont été vendus 1 cent l’acre. 150,000 acres vendus le même jour ont produit environ $1800 ! [1]

Dans un pays aussi fertile et ouvert depuis 230 ans, sous l’un des plus beaux climat du monde, avec un sol contenant des richesses minérales inépuisables, il reste encore 15,000,000 d’acres de terre à établir.

  1. Suppressed book.