Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/459

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 461 —

immoral et anti-chrétien dans son principe, pervers et atroce en pratique, cette société, s’endurcissant de plus en plus au contact du système, en était venue à le proclamer la plus philanthropique des institutions, un présent du Ciel et un dépôt divin qu’il fallait non-seulement transmettre intact aux générations futures, mais que l’on ne pouvait assez se hâter d’implanter partout ; nous avons vu, enfin, que le système avait tellement, à la longue, faussé les idées, obscurci les intelligences, perverti les sentiments et dégradé les cœurs, que l’on en était venu à soutenir hautement que la société libre était un non-sens et une monstruosité, et que la seule société rationnelle, la seule qui fût fondée tout ensemble sur la religion naturelle et la religion revélée, la seule qui fut légitime, morale, civilisatrice et nationale, la seule qui fût vérilablement un sublime instrument de la Providence pour opérer le bien, la seule enfin qui ne fut pas athée dans son principe et ses conséquences, était la société servile ! !

Oui, Messieurs, dans cette ère de progrès en tous genres ; dans ce siècle tout resplen-