Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/455

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 457 —

qu’il en arrivera de même, un jour ou l’autre, pour la question américaine. »

Espérons, Messieurs, que ce retour de l’opinion publique à une plus exacte appréciation des causes et des tendances de la grande lutte américaine, retour prédit par les meilleurs esprits de notre temps, n’est pas éloigné. Quoique l’on dise et quoique l’on fasse, le méchant et l’impie, le tyran et l’abominable, l’ennemi de toute loi divine et de tout droit humain, c’est le maître d’esclaves et non l’ennemi de l’esclavage !

Et vous devez voir maintenant combien l’illustre John Jay et le Colonel George Mason connaissaient à fond le système et savaient profondément apprécier ses inévitables résultats futurs ; combien ils avaient l’intuition de son avenir et des malheurs qu’il devait un jour faire pleuvoir sur leur pays quand ils s’écriaient :

Le premier : Tant que l’Amérique n’émancipera pas ses esclaves, ses prières au Ciel seront impies ! !

Le second : L’esclavage attire tôt ou tard le jugement de dieu sur un pays ! !