Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/421

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 423 —

« Que la voix de chaque dénomination s’élève avec énergie contre le système quoiqu’avec charité pour les individus ; que l’on en finisse avec l’habitude de ne pas oser dire franchement sa pensée ; avec ces tentatives affligeantes de le justifier ; avec ce désir inqualifiable de toujours tourner la question comme un écueil ; avec ces coupables efforts pour le couvrir toujours du bouclier de la religion, et la chose est faite. Il n’existe pas dans le pays d’opinion commune, il ne serait même pas possible d’en créer une, qui pût résister à la puissance d’une pareille croisade.

« Il n’existe pas de pouvoir, hors des églises, qui pût soutenir l’esclavage une heure s’il n’était pas soutenu par elles. »

Messieurs, je n’ai jamais rien lu de plus vrai que ce passage. Nul doute à cela : ce sont les représentans de l’idée chrétienne, ses interprètes légitimes qui, sur un point du globe, ont soutenu la négation de l’idée chrétienne ! L’esclavage avait pénétré jusqu’au sanctuaire et l’avait flétri ! ! Les représentants de celui qui avait été tenté dans le désert avaient fléchi !