Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/415

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 417 —

bien que de le combattre, et c’est évidemment soutenir la suprématie du mal que de le défendre et le perpétuer.

La logique esclave est donc absurde ! L’intelligence des prophètes de l’esclavage est donc aussi obscurcie que leur cœur est corrompu ! C’est en insultant Dieu qu’ils parlent au nom de Dieu !

Messieurs, quand quelqu’un veut parler au nom de Dieu, je lui demande au moins deux choses : ne pas défendre le crime et ne pas diviniser le fanatisme !

Or s’il était au monde une classe intolérante et fanatique, c’était celle des adeptes et des panégyristes de l’esclavage.

Mais, Messieurs, il est un fait plus remarquable, plus élevé, plus fécond surtout en conséquences funestes que la défense de l’esclavage par les intéressés, par les maîtres d’esclaves ; c’est celui de la défense de l’esclavage, jusqu’à ces derniers temps, par les Clergés de toutes les dénominations chrétiennes, dans les États-Unis, sans en excepter une seule ! !

J’avoue qu’en étudiant la question cette observation, dont personne ne saurait sérieusement contester l’exactitude, m’a grande-