Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/396

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 398 —

Au reste n’allez pas croire, Messieurs, que ce projet d’armer les noirs s’exécute en grand dans le Sud. Soyez sûrs, au contraire, qu’on ne s’exposera pas au danger de donner à l’esclave le moyen de se faire libre du coup. Armer l’esclave, c’est évidemment lui dire : tu es libre ! !

On ne fera pas cela.

On incorporera peut-être ça et là quelques nègres dans un régiment ou une compagnie, mais vous ne verrez pas dix régiments de noirs réunis, pas plus que vous ne verrez deux régiments de noirs laissés seuls à la garde d’une position importante. On sait trop bien qu’à chaque noir que l’on armera il faudra assigner trois hommes et un caporal pour le garder à vue et l’empêcher de passer à l’ennemi.

Permettez-moi, pour vous démontrer sous toutes ses faces l’inconcevable démoralisation intellectuelle causée dans le Sud par l’esclavage, de vous rappeler encore quelques-unes des objections de ses panégyristes contre les sociétés libres, et quelques uns de leurs arguments en faveur de l’esclavage.

« Quoi, nous disent-ils, « vous parlez des immoralités de l’esclavage ! ! Eh, voyez donc