Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/392

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 394 —

« Ah ! nous ne nous battons pas pour l’esclavage ! ! »

Et pourquoi donc pas, si c’est un présent du Ciel, une institution divine, un dépôt sacré qui vous est confié par Dieu lui-même pour le bonheur et le progrès de la race nègres et l’amélioration de la société ? Pourquoi pas si c’est la plus excellente et la plus philantropique des institutions ? À notre point de vue, vous êtes coupables de vous battre pour l’esclavage, ou au moins ineptes sinon coupables ; mais après vos déclarations, vous seriez coupables à votre propre point de vue si vous ne vous battiez pas ! !

Mais voyez cependant comme les principes finissent toujours par rester victorieux ; comme tout ce qui est juste et tout ce qui est vrai finit toujours par se dégager avec splendeur de l’obscurcissement momentané produit par les passions des hommes ! Voyez enfin comme ceux qui ont faussé les principes et la vérité sont toujours forcés tôt ou tard, et par la seule marche naturelle des événements, de reconnaître leur suprématie !

Voilà qu’aujourd’hui ceux-là même que le seul mot de liberté pour le nègre jetait dans un paroxisme nerveux ; ceux-là même