Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/31

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tion n’était pas la même dans le Nord et dans le sud. Dans les états libres, on avait un député pour 121,053 habitants, et dans les états à esclaves un député pour 94,193 habitants. Voilà comme le Sud se trouvait opprimé ! La Caroline du Sud avait 7 députés au congrès, et le New-Hampshire, avec 34,000 âmes de plus, n’en avait que 3 ! Il est bien évident que c’était le Sud qui opprimait le Nord par cette prépondérance indue et il n’en criait pas moins comme s’il eut été seul écorché ; tant il est vrai que le privilège, le torysme, sont les mêmes partout. Ils font comme ces filous qui crient au voleur, pour détourner les soupçons !

Prenons maintenant un autre point de vue de la question.

L’esclavage, avec son accompagnement effroyable d’abus, d’atrocités de tout genre, de violations journalières des choses les plus sacrées, de brutalités sans nom et de crimes inouïs, provoquait constamment des protestations de la part des hommes du Nord. Sous l’ombre même du capitole de Washington, on commettait tous les jours l’acte infâme de saisir des nègres libres qui, ne