Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/274

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 276 —

au despotisme individuel et par la loi et par l’inactivité, et conséquemment la complicité tacite, des tribunaux.

Passons à un autre fait d’un blanc qui en assassine froidement un autre, et qui plus est, cet homme est son père ! !… ce qui n’empêche pas la loi de dormir toujours ! !

Le Dr. Parsons voyageait en diligence. Un des voyageurs descend à Starkville. — C’est là John Ross, dit l’un des passagers.

— Ah oui, dit un autre, celui qui a tué son père.

Naturellement on demande l’histoire, et je vous la transcris ici.

John Ross était fils unique et fils d’un riche planteur. Il lui prit un jour fantaisie de prendre femme parmi les négresses de son père. Quoique la chose ne fût pas très rare dans le Sud, le père s’y opposa. Le fils insiste, le père refuse, menace et finit par le prévenir que s’il prend cette négresse pour femme, il le déshéritera. Rien n’y faisant, le père chasse le fils de la maison. Peu de jours après le père, isolé, veuf, et n’ayant d’autre affection au monde que son fils, lui écrit un billet pour lui dire qu’il désirait le revoir et essayer une dernière fois de le dis-