Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/244

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 246 —

exterminer tous. Je dis à mon ami : « Par Dieu, il faut nous interposer ! Ceci est trop affreux ! ! »

— « Pas un mot ! ! me dit-il tout bas. Qu’allez-vous faire ? Vous n’empêcherez rien et on ne joue pas avec ces choses ici ! Si ces Messieurs vous savaient abolitioniste vous ne sortiriez peut-être pas en vie d’ici et tout retomberait sur moi. »

« Je fis donc un effort sur moi-même pour reprendre mon sang-froid.

« La jeune fille restait prosternée et sanglotait tout haut. Alors le trafiquant fit signe à un noir et à eux deux ils la placèrent debout sur le trépied inoccupé. Mais on la vit chanceler et elle tomba inanimée sur le trafiquant qui heureusement put la recevoir dans ses bras, et il la porta sur un sofa. Quatre ou cinq gentlemen s’en approchèrent et se convainquirent qu’elle avait perdu connaissance.

« Alors l’enchère commença sur la mère qui fut poussée jusqu’à la somme de $3200 et adjugée à un marchand de la ville. Pendant ce temps la jeune fille était revenue à elle-même et le trafiquant voulut la remettre sur le trépied, mais un assistant observa