Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/112

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 114 —

systême un père pouvait être condamné au fouet pour montrer lui-même à lire à son enfant ! !

De quelque coté que l’on se retourne quand on examine et étudie les institutions de l’esclavage on ne voit que des horreurs.

Ainsi, un nègre libre achète une négresse qu’il aime et en fait sa femme. Il en a des enfants. Après quelques années il éprouve des embarras d’affaires, et il n’a comme de raison pas songé à émanciper sa femme ni ses enfants. Le pauvre nègre ne pouvant payer ses dettes qu’arrive-t-il ? Les créanciers font vendre sa femme et ses enfants ! ! Il a acheté sa femme, donc elle est son esclave ! Elle est son esclave, donc elle doit être vendue ! Ce nègre libre en a eu des enfants, c’est vrai, mais non seulement ce fait ne servait de rien à la mère, mais comme, sous le code noir du Sud les enfants suivaient la condition de la mère et non celle du père, les enfants de cet homme libre étaient légalement esclaves et devaient être vendus ! Sous le code noir, il n’y avait ni père, ni mère, ni enfants, ni famille, il n’y avait qu’un maître possédant une sorte de bétail particulier n’ayant que deux pieds,