Ouvrir le menu principal

Page:Des Essarts - Les Voyages de l’esprit, 1869.djvu/310

Cette page n’a pas encore été corrigée


LA JEUNESSE CONTEMPORAINE.

A JULES CLARET1E.

La jeunesse, à certaines époques, a beau abdiquer en apparence son rôle d’agitation féconde et d’élaboration ardente, elle a beau s’oublier parfois, d’autres ne l’oublient pas. D’abord ces guides naturels que plus d’une fois elle devrait consulter, vieillards d’un esprit florissant « toujours jeunes pour la liberté » et qui cherchent avec intérêt parmi ces nouvelles recrues de la vie active des continuateurs de leur œuvre. Ils s’enchanteraient de nos vertus ; nos défauts les attristent. Viennent ensuite, et ceux-là fontla majorité, des pessimistes intéressés ou inintelligents qui ont pris à tâche de discréditer la génération voisine de la trentième année. Nous regrettons le discrédit dont cette génération se trouve frappée, et tout en en recherchant les causes, nous aurions à dénoncer surtout des malentendus et des injustices.

Sans doute la jeunesse a besoin d’être avertie sans cesse et sans cesse conseillée. La sécurité lui serait funeste,