Ouvrir le menu principal

Page:Des Essarts - Les Voyages de l’esprit, 1869.djvu/215

Cette page n’a pas encore été corrigée


génies des deux familles, puisque Victor Hugo a dit excellemment : » L’Art est la région des égaux ! » David, Sophocle, Aristophane, Euripide, Platon, Thucydide, Virgile, Corneille, Lafontaine, Pascal, Milton, Molière, ne nous paraissent en rien inférieurs à aucun de ceux que Victor Hugo leur préfère. Nous réclamerions volontiers pour Sénèque trop peu connu, si cette cause n’était trop longue pour être plaidée et trop compromise pour être gagnée. Mais il est un nom que nous ajouterons à cette liste, un nom que Victor Hugo semble avoir évité, le nom même de l’éloquence, Bossuet.

Prenons quelques-uns de nos génies, ou cherchons si leurs titres ne valaient pas ceux d’Êzéchiel et de saint Paul. En vérifiant une fois de plus l’indifférence de Victor Hugo pour Sophocle, nous nous sommes demandé si telle ou telle architecture pélasgique ne lui serait pas plus précieuse que le Parthénon. Autrement peut-on méconnaître le Phidias du Drame, celui qui le premier a su imprimer à la passion la sérénité et la pureté du marbre sans lui rien retirer du libre mouvement de la vie, introduire un calme harmonieux dans les situations les plus violentes et demander les pleurs à l’adhésion du Cœur noblement ému, plutôt qu’à la surprise des sens ébranlés ? Plus varié qu’Eschyle, lyrique dans Electre, divinement élégiaque dans Ajax et dans les Trachiniennes, épique et sacerdotal dans Œdipe à Colone, moraliste dans Philoctète, tragique dans Œdipe-roi et dans Antigone, Sophocle est de plus le véritable créateur du Drame. Il succède à un plus