Page:Demange - Le livre de désir, histoire cruelle, 1909.pdf/4

Cette page a été validée par deux contributeurs.



AU LECTEUR


Un enfant, mon camarade, m’a remis ce manuscrit. Pauvre grimoire sans habileté, trop rapide et trop franc !

… À le lire, j’ai retrouvé nos angoisses… Ensemble nous nous sommes débattus à l’abord de la vie. J’ai profité de ses expériences. Lui, peut-être a-t-il succombé.

On nous a tant répété combien nous sommes faibles !… Mon malheureux ami souffrait au milieu de l’inconnu ; et s’égarait, à force d’exaltation cérébrale, sur l’éternel besoin d’aimer. Quand il eût voulu tout détenir, il ne se