Page:David - Laurier et son temps, 1905.djvu/6

Cette page a été validée par deux contributeurs.


que toi. Personne ne
sait mieux que toi,
que la pensée dominante
de ma vie, a été d’harmoniser
les différents
éléments dont se compose
notre pays. Je ne saurais
dire encore que j’ai
réussi autant que
je l’aurais voulu, autant
je l’avais espéré,
mais la pensée est vraie
& elle finira par
triompher,

Toujours très à toi,


Wilfrid Laurier Signature2.svg