Page:Daviault - La Grande aventure de Le Moyne d'Iberville, 1934.djvu/77

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Daviault - La Grande aventure de Le Moyne d'Iberville, 1934.djvu

VII

TERRE-NEUVE


I



D’IVERVILLE croit le moment opportun de réaliser une partie de ses plans : chasser l’Anglais de toutes les côtes de l’Amérique.
Voyant M. de Frontenac décidé à attaquer avec vigueur, il multiplie lettres et mémoires. Enfin, la cour se décide à une action de grande envergure. Pierre d’Iberville et le marquis de Nesmond balaieront les côtes de l’Acadie, de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Angleterre. Le projet est ambitieux. Il peut quand même réussir, mais la puissante escadre de Nesmond ne se montre pas avant l’automne. Encore une fois, la lenteur des mouvements fait avorter une belle entreprise. Les bureaucrates de Rochefort en doivent porter la responsabilité.