Page:Daviault - La Grande aventure de Le Moyne d'Iberville, 1934.djvu/180

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Daviault - La Grande aventure de Le Moyne d'Iberville, 1934.djvu

VI

DIPLOMATIE


I



LE 5 juillet 1701, le nouveau roi d’Espagne, petit-fils de Louis XIV, écrit au roi de France : « Très haut, très excellent et très puissant prince, nostre très cher et très aimé bon frère, Monseigneur et grand-père, en conséquence de ce que le secrétaire d’Etat de la Marine a escrit par ordre de Vostre Majesté au duc d’Harcourt, en luy envoyant la relation de l’entreprise que le sieur d’Iberville a commencée au Mississipy, et sur ce qu’il a marqué, en mesme temps, qu’il conviendroit au bien de nos deux Couronnes de la continuer, j’ay ordonné que la chose fust communiquée à mes Ministres de la Junte de guerre des Indes ». Et la lettre se termine par ces mots : « Vostre bon frère et petit-fils, YO EL REY ».