Page:Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923.djvu/96

Cette page a été validée par deux contributeurs.
96
Les aventures de Perrine et de Charlot


marie-madeleine

Si je vous tenais compagnie, grand’mère, durant leur absence ?

(Se tournant vers Mme Bourdon.)

Vous resterez, amie Jacqueline ?


catherine de cordé, regardant avec affection sa favorite.

Je serai heureuse de te garder près de moi, petite. Et Jacqueline restera.



Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923 (page 15 crop).jpg