Page:Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923.djvu/57

Cette page a été validée par deux contributeurs.
57
Les aventures de Perrine et de Charlot


m. de courpon

Je vous laisse avec ces mioches, père. Vous saurez mieux que moi gagner leur confiance. Cette petite fille dont les yeux bleus me plaisent beaucoup, me regarde encore avec épouvante.

(Il rit et pose quelques instants sa main sur la tête de Perrine.)

Je vais de ce pas rassurer Mme de Repentigny. Elle descendra bientôt j’en suis sûr. Il faut, d’ailleurs, transporter ces enfants hors d’ici. Nous allons aviser.



Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923 (page 15 crop).jpg