Page:Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923.djvu/298

Cette page a été validée par deux contributeurs.
298
Les aventures de Perrine et de Charlot

Courpon (M. de). — Capitaine de vaisseau. Plus tard amiral de la flotte du Canada.

Duchesne (Adrien). — Chirurgien normand. Vient à Québec avant 1620. Aux Trois-Rivières en 1635-6. Oncle de Charles LeMoine, futur seigneur de Longueuil, à qui il s’intéresse vivement.

Du Marché (Le père). — Jésuite, missionnaire.

Favery (Marie). — Femme de Pierre Le Gardeur de Repentigny. « L’intendant Talon, admirant les vertus de Madame de Repentigny, dira : "que Salomon, dans toute sa gloire, l’eût louée et admirée, s’il l’eût vue toujours occupée du soin de sa maison, faisant elle-même ses étoffes et filant le lin". » (abbé Couillard-Després.) Meurt à Québec en 1675.

François-Olivier. — Fils d’un Huron converti surnommé « Prince.»

Godefroy de Lintot (Jean). — Né en 1608. Fils de Pierre Godefroy et de Perrette Cavelier, de Lintot, au pays de Caux, Normandie. Fut amené dans la Nouvelle-France par Champlain. Interprète durant plusieurs années. Se fixa plus tard aux Trois-Rivières. On peut le regarder comme le fondateur de ce dernier poste (Benjamin Sulte). Épousa, en 1636, Marie Le Neuf. En 1668, Louis XIV lui accorda des lettres de noblesse, renouvelées plus tard en faveur de son petit-fils, le juge René Godefroy de Tonnancourt.

Godefroy (Jean-Paul). — Cousin de Jean et Thomas Godefroy. Épouse à Québec en 1646, Marie-Madeleine, fille de Pierre Le Gardeur de Repentigny et de Marie Favery.

Godefroy de Normanville (Thomas) — Interprète et homme d’une bravoure souvent signalée. Canotier sans rival ainsi que son frère Jean.