Page:Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923.djvu/209

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923 (page 17 crop).jpg

XXIV

Devant le roi Louis XIII et la reine Anne d’Autriche


Enfin le premier de l’an 1639, les sauvages sont avisés qu’ils verront le roi. D’abord, ils l’apercevront à l’église, dans une cérémonie religieuse ; puis, une semaine plus tard, ils seront attendus au Louvre. Louis XIII et la reine Anne d’Autriche, les accueilleront officiellement. Sans doute, aussi, apercevra-t-on au passage le grand ministre, le tout-puissant cardinal de Richelieu ; et sa nièce, la gracieuse Madame de Combalet[1], qui s’attarde dans le voisinage cardinalice pour le plus grand bien des missions de la Nouvelle-France. Madame de Combalet a même près d’elle une petite fille sauvage qu’elle instruit des vérités de la religion.

À l’heure du départ pour le Louvre, les sauvages pénètrent dans la grande salle de l’auberge. Tous sont revêtus de leurs belles fourrures, le cou orné de colliers de porcelaine. Iouantchou fils est paré des insignes de son rang, des

  1. La future duchesse d’Aiguillon.