Page:Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923.djvu/129

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Daveluy - Les aventures de Perrine et de Charlot, 1923 (page 17 crop).jpg

XV

L’excursion aux Trois-Rivières



Le 10 août, de très bonne heure, les excursionnistes s’interpellent joyeusement sur la grève. Aucun ne manque à l’appel. La température est douce, une brise légère plisse la surface de l’eau, et gonfle les voiles dont on a garni quelques chaloupes. Tous n’ont pas l’habileté des sauvages à manier l’aviron, et le vent aidant, les embarcations fileront mieux avec le secours des voiles.

Olivier Le Tardif, suivant sa promesse, prendra place dans un canot en compagnie de Perrine et de Charlot. Le petit Jean-Baptiste de Repentigny, qui s’est accroché avec empressement à l’une des mains du bon Julien, les suivra. Mme de Repentigny n’a accédé qu’avec peine à cet arrangement. Mais la présence d’Olivier Le Tardif auprès des enfants la rassure.

Tandis que tous s’installent, soit dans un canot, soit dans une chaloupe, que Guillaume Couillard et Olivier Le Tardif offrent leur aide et