Ouvrir le menu principal

Page:Daudet - La Belle-Nivernaise, 1886.djvu/96

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La Belle-Nivernaise était sous le pont.

Dans l’ombre de l’arche, Victor distinguait nettement les énormes anneaux scellés dans l’assise des piles, les joints de la voûte au-dessus de sa tête, et, dans la perspective, l’enfilade des autres ponts encadrant des pans de ciel.


Image 10 - Chapitre IV


Puis ce fut comme un élargissement d’horizon, un éblouissement de plein air au sortir d’une cave, un bruit de hourras au-dessus de sa tête, et la vision de la cathédrale, ancrée sur le fleuve comme une frégate.

Le bateau s’arrêta net.

Des pontiers avaient réussi à lancer un croc dans le bordage.

Victor courut à l’amarre et enroula solidement le câble autour de la courbe.