Page:Daudet - La Belle-Nivernaise, 1886.djvu/9

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


déménagements de lits de fer et de tables boiteuses, entassés les pieds en l’air, avec les matelas éventrés et la batterie de cuisine.

Et pas même une botte de paille pour emballer tous ces pauvres meubles estropiés, douloureux, las de dégringoler les escaliers crasseux et de rouler des greniers aux caves !


Image 03 - Chapitre I


La nuit tombe.

Un à un les becs de gaz s’allument, reflétés dans les ruisseaux et dans les devantures de boutiques.

Le brouillard est froid.

Les passants se hâtent.

Adossé au comptoir d’un marchand de vin, dans une