Page:Daudet - La Belle-Nivernaise, 1886.djvu/141

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et les « bulletins trimestriels » constatent impitoyablement sa « turpitude ».

Lui-même, il a le sentiment de sa sottise.

Il s’enfonce tous les jours davantage dans l’ombre et dans la tristesse.

Si Clara et les autres pouvaient voir ce qu’on a fait de leur Victor !


Image 28 - Chapitre V


Comme ils viendraient ouvrir toutes grandes les portes de sa prison !

Comme ils lui offriraient de bon cœur de partager avec lui leur dernier morceau de pain, leur dernier bout de planche !

Car ils sont malheureux, eux aussi, les autres.

Les affaires vont de mal en pis.

Le bateau est de plus en plus vieux.

Victor sait cela par les lettres de Clara, qui lui arrivent de temps en temps marquées d’un « vu » au crayon