Ouvrir le menu principal

Page:Daudet - La Belle-Nivernaise, 1886.djvu/119

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aujourd’hui, je ne sais plus comment je ferais pour m’en séparer. »

Tout ça, c’était vrai, et si Maugendre semblait à plaindre, on pouvait bien avoir aussi pitié du pauvre François.

Pris entre ces attendrissements contradictoires, M. le curé suait à grosses gouttes, appelait mentalement les lumières d’en haut.


Image 31 - Chapitre IV


Et, oubliant que Louveau était venu lui demander un avis, il articula d’une voix étouffée :

— Voyons, François, mettez-vous à ma place, que conseilleriez-vous ? »

Le marinier baissa la tête.

— Je vois bien qu’il faudra rendre Victor, monsieur le curé.