Ouvrir le menu principal

Page:Darkó - Le Rôle des peuples nomades cavaliers dans la transformation de l’Empire romain aux premiers siècles du moyen âge, 1948 - posthume.djvu/15

Cette page n’a pas encore été corrigée


dans l’organisation de l’État et de l’armée : elles étaient destinées à satisfaire aux besoins des exécuteurs de la tactique nouvelle. Or, si l’on essaye de grouper une partie des changements qui, à la fin de l’antiquité et au seuil du Moyen âge, ont si considérablement transformé les empires d’Orient et d’Occident sous une dénomination collective telle que la militarisation de l’État, on est amené à reconnaître que l’esprit de cette militarisation était venu de l’est et en dernière analyse des peuples nomades cavaliers. Ceux-ci, après avoir transmis aux deux empires les germes féconds de leur tactique, de leur organisation militaire et de leur cavalerie légère, en facilitèrent l’adoption et l’utilisation d’abord comme mercenaires et fédérés, ensuite comme des guerriers définitivement établis à l’intérieur des empires auxquels ils offraient leur énergie et leur routine traditionnelles.

Debrecen (Hongrie).


Notes