Page:Darien-Dubus - Les Vrais Sous-Offs, Savine.djvu/9

Cette page a été validée par deux contributeurs.





LES VRAIS SOUS-OFFS




À l’heure où l’ennemi nous guette par dessus la frontière ; à l’heure où la barbarie teutonne étire ses griffes, encore rouges de sang, vers la civilisation latine ; à l’heure où un adversaire brutal médite d’étouffer sous le talon de sa botte notre génie national ; à l’heure lugubre où, devant les ambitions affamées du despotisme, va sonner peut-être le tocsin vengeur des dernières libertés, un homme s’est rencontré qui n’a pas craint de lancer la calomnie, comme un bélier destructeur, contre les remparts de la Patrie ; qui n’a pas hésité à éclabousser de boue le drapeau tricolore ;