Page:Darien-Dubus - Les Vrais Sous-Offs, Savine.djvu/58

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Page 126 :

« Civil, dans la bouche du soldat, cela n’a d’équivalent que pante dans l’argot des souteneurs. »

Quelles expressions ! C’est sans doute dans les carrières d’Amérique que le pamphlétaire les a recueillies.


Page 193 :

« Des soldats attirés par le fracas de la musique avaient envahi la salle, s’y bousculaient pour tarir les bouteilles, recueillir le fond des verres, boire au moins l’ivresse des autres, pendant que Blanc, à croupetons dans un coin, facilitait paisiblement la libération de son estomac. »

Cela se passe le 14 Juillet, dans une cantine où nos braves sous-officiers célèbrent par un banquet fraternel notre grande fête nationale !