Page:Darien-Dubus - Les Vrais Sous-Offs, Savine.djvu/51

Cette page a été validée par deux contributeurs.


« — Nous nous retrouverons là, dit Favières.

« Et, sommairement, ils en emmenèrent chacun une, droit devant soi… Favières était tombé sur le dos, tout à coup impuissant, les yeux délicieusement frais sous les compresses de nuit pleuvante, roulé dans le beuglement de cette formidable bouche d’ombre qui l’injuriait, crachotait sur sa nudité partielle, tandis que la vieille femme rémunérée s’escrimait honnêtement.

« Il retrouva Tétrelle — délesté — qui l’attendait… »


Page 55 :

« C’est drôle, notait Favières, chez le soldat, les sentiments habitent les parties basses ; l’âme se répartit dans la culotte, entre la poche, la brayette et le fond… »


Décidément, pour la peinture des tableaux infâmes, M. Descaves est sans rival.


Page 59 :

« Petitmangin, de ses nuitées en ville, ne rap-