Page:Darien-Dubus - Les Vrais Sous-Offs, Savine.djvu/17

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Monsieur Francisque Sarcey écrivait dans le Parti National du 15 novembre 1889 :

« Il a paru un volume de M. Descaves, qui a pour titre Sous-Offs. Je n’ai pu en soutenir la lecture jusqu’au bout. Elle est impatientante et parfois même révoltante. »

Dans la Liberté du 17 novembre, M. de Molènes, ce judicieux critique, s’écriait :

« Quant aux mœurs infâmes, accompagnées d’escroqueries chez certains, laissons les conseils de guerre en faire justice et détournons les yeux. »