Ouvrir le menu principal

Page:Dallet - Histoire de l'Église de Corée, volume 2.djvu/92

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


portes de la Corée. Le Chang-si a un nouvel évêque ; Mgr le vicaire apostolique de cette province vient de sacrer pour son coadjuteur le révérend Alphonse, religieux franciscain, né à Naples. C’est un excellent sujet, j’ai l’avantage de le connaître : il a toutes les qualités nécessaires à un grand évêque.

« Pour surcroît de bonheur, les chefs des courriers que j’avais envoyés au Léao-tong arrivent (1er octobre). On m’a loué une maison assez spacieuse à une petite demi-lieue de l’endroit où se tiennent les foires entre les Chinois et les Coréens ; le prix du loyer est de cent cinq francs pour l’espace d’une année.

« Je termine ici cette longue relation, dont vous recevrez la suite par le prochain courrier.


« Sivang, Tartarie occidentale, le 5 octobre 1835.


« ✝ Barthélémy, évêque de Capse et vicaire apostolique de la Corée. »