Ouvrir le menu principal

Page:Dallet - Histoire de l'Église de Corée, volume 2.djvu/20

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour quelques années. Ces secours peuvent manquer, dites-vous ; tout est précaire dans une association d’où chacun peut se retirer quand il lui plaira ; cela est vrai, mais c’est là une œuvre toute récente. À peine la moitié des diocèses de France l’ont-ils adoptée ; le zèle pour les missions ne fait que de naître, par cela même il se soutiendra pendant quelques années ; plus tard il se refroidira peut-être, car tel est le sort des institutions humaines, et en France encore plus qu’ailleurs. Mais, en attendant, on aura eu le temps de se prémunir par de sages économies contrôles cas fortuits, et Dieu, qui défend à ses ministres de s’occuper du lendemain avec une anxiété qui ferait injure à sa Providence, fournira de nouvelles ressources.

« Notre séminaire a-t-il auparavant refusé de faire l’impossible ? A-t-il abandonné aucune de nos missions, dans ces temps où tout paraissait désespéré ? non, sans doute ; on s’est tourné vers Dieu ; on a cru tout possible à celui qui sait tirer le bien du mal, et on n’a pas été trompé dans ses espérances ; Dieu a fait un miracle pour venir au secours des missions. Or, dans les circonstances présentes, notre Dieu serait-il devenu moins puissant ? ou bien notre foi et notre confiance auraient-elles diminué ?

« 2o Nous n’avons pas de missionnaires. — Il me semble que c’est là le plus faible motif que l’on puisse alléguer. Et en quel temps a-t-on vu un plus grand nombre de jeunes prêtres se destiner aux missions ? On lit dans la lettre commune que vous en avez eu jusqu’à quinze ou dix-huit à la fois ; vous en attendez tous les jours un grand nombre d’autres. Quelques-uns, il est vrai, de ceux qui étaient au séminaire, sont retournés chez eux pour cause de maladie ; mais aucun, dites-vous, n’a renoncé à revenir un jour. Du reste, supposons pour un moment que vous manquez de sujets ; eh bien ! voici un moyen infaillible pour en avoir autant que vous en voudrez. Faites imprimer tout ce qui se trouve dans l’article : Corée, des Nouvelles lettres édifiantes, joignez-y les lettres que ces fervents chrétiens ont écrites à différentes époques à notre Saint-Père le Pape, vous pourrez facilement vous en procurer des copies ; envoyez-en des exemplaires aux petits et aux grands séminaires de France ; faites un appel généreux à la charité et au zèle de tous ces jeunes élèves du sanctuaire et bientôt vous aurez des missionnaires. Je connais les Français ; la perspective des dangers de toute sorte que présente cette périlleuse mission, ne fera qu’aiguillonner leur zèle et leur inspirer un nouveau courage ; pour un sujet vous en aurez dix.

« 3o Les besoins des autres missions. — Ces besoins sont grands