Ouvrir le menu principal

Page:D’Indy - Beethoven, Laurens.djvu/12

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Nous venons d’esquisser l’histoire de la vie productrice de presque tous, pour ne pas dire de tous les hommes dignes d’être appelés des génies artistiques. Il n’en est aucun chez qui, mieux que chez Beethoven, on puisse, par l’étude de l’œuvre, suivre, pour ainsi dire pas à pas, ces diverses transformations. De cette étude, forcément restreinte à l’examen des œuvres les plus caractéristiques, nous ferons l’objet des pages qui suivent.