Ouvrir le menu principal

Page:Démosthène - Œuvres complètes, Auger, 1820, tome 6.djvu/81

Cette page a été validée par deux contributeurs.
71
HARANGUE CONTRE LA LOI DE LEPTINE.


étendîtes, à cause de lui, vos grâces sur Strabax et sur Polystrate ; de même, lorsque vous accordiez les exemptions à Timothée, vous accordâtes en sa faveur le titre de citoyen à Cléarque et à quelques autres : pour Chabrias, vous l’avez récompensé seul. Mais, lorsqu’il obtenait de vous les exemptions, s’il vous eût demandé de faire pour lui ce que vous aviez fait pour Iphicrate et pour Timothée, d’accorder des grâces en sa faveur à quelques-uns de ceux contre lesquels on s’élève, parce qu’ils ont obtenu les exemptions, et à cause desquels on veut en dépouiller tous ceux qui en jouissent, vous ne l’auriez pas refusé, certainement. Et vous lui retireriez, en ce jour, les exemptions, à cause de ceux même auxquels vous auriez alors accordé des grâces en sa faveur ! non, l’inconséquence serait trop visible. Il ne faut pas qu’on pense de vous que vous êtes empressés, lorsqu’on vous rend dos services, à récompenser non-seulement ceux qui vous les rendent, mais encore leurs amis ; et que vous leur ôtez à eux-mêmes, quelque tems après, ce que vous leur avez donné.

On lit les décrets concernant les honneurs accordés à Chabrias.

Voilà, Athéniens, outre plusieurs autres dont je vous ai déjà parlé, les hommes auxquels vous ferez injustice, si vous adoptez la loi. Examinez, je vous prie, et voyez quelle serait la juste indigna-