Ouvrir le menu principal

Page:Démosthène - Œuvres complètes, Auger, 1820, tome 6.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.
63
HARANGUE CONTRE LA LOI DE LEPTINE.


injustice ? et la mémoire de ce grand homme fera-t-elle moins d’impression sur vous, que les discours des orateurs qui veulent vous persuader de révoquer une partie de ses récompenses ?

Mais, dites-moi, laisserons-nous ôter au fils de Chabrias les exemptions que son père a obtenues à si juste titre, et qu’il lui a laissées en héritage ? Non, sans doute ; et l’on ne pourrait qu’être révolté d’une pareille injustice. Vous savez tous, sans qu’il soit besoin de vous le dire, que Chabrias était un personnage rare ; rien n’empêche, cependant, que je ne vous retrace, en peu de mots, ses principaux faits. Vous dirai-je comment, avec vos seules troupes, il a combattu, près de Thèbes, contre tous les Péloponésiens ; comment il a tué, de sa propre main, Gorgope [23] à Égine ; toutes les victoires qu’il a remportées auprès de Chypre, et, depuis, en Égypte ; les courses qu’il a faites dans presque tous les pays du monde où il s’est couvert de gloire lui et sa patrie ? Il ne serait pas facile de parler dignement de ses exploits ; et si j’en faisais mention, il serait honteux de rester au-dessous de l’idée que vous en avez vous-mêmes. Ce qu’il est impossible d’affaiblir par le récit, je vais vous le présenter dans un court exposé. Il a vaincu les Lacédémoniens dans une bataille navale, et leur a pris quarante-neuf vaisseaux ; il vous a conquis la plupart des îles, et d’ennemies qu’elles étaient, les a rendues vos amies ; il a