Ouvrir le menu principal

Page:Démosthène - Œuvres complètes, Auger, 1820, tome 6.djvu/45

Cette page a été validée par deux contributeurs.
35
HARANGUE CONTRE LA LOI DE LEPTINE.


bien plus révoltant que de les abattre. Oui, nos grâces seront révoquées, et les colonnes resteront pour confirmer les reproches des ennemis de notre ville. Mais si le prince nous fait demander de quoi nous nous plaignons, ce que nous avons à lui reprocher pour lui ôter son privilège ; que dirons- nous, je vous prie ? Que dira le citoyen qui portera un décret pour nous justifier ? Dira-t-il qu’il lui ôte son privilège, parce qu’il est des hommes qui en sont indignes ? Mais si le prince réplique, Il est, sans doute, aussi des méchans parmi les Athéniens : mais comme, à cause d’eux, je ne veux pas frustrer les bons, je les laisse jouir tous indistinctement, parce qu’en général je n’ai pas à me plaindre du peuple ; ne serait-ce point là parler plus raisonnablement que nous ? oui , à ce qu’il me semble ; puisqu’il est plus ordinaire parmi les hommes de faire du bien, à cause de ceux qui nous en font, même à des gens qui ne le méritent pas, que de priver d’une faveur tous ceux qui en sont dignes sans contredit, à cause de quelques-uns qui en sont indignes. Je ne saurais non plus m’imaginer que celui d’entre nous qui le voudra, ne force pas Leucon de subir un échange [l0]. Ce prince a des fonds dans l’Attique ; et si, en conséquence de la loi, quelqu’un les envahit, il faudra qu’il les