Ouvrir le menu principal

Page:Démosthène - Œuvres complètes, Auger, 1820, tome 6.djvu/42

Cette page a été validée par deux contributeurs.
32
HARANGUE CONTRE LA LOI DE LEPTINE.


les lui rendre ? Ignorez-vous que la même loi qui le priverait des exemptions dont il jouit, privera aussi vos pourvoyeurs de celles dont il les fait jouir. Car personne n’est assez simple pour croire qu’il vous laissera les privilèges que vous tenez de lui, lorsque vous lui retirerez ceux qu’il tient de vous. Outre plusieurs préjudices que vous porterait la loi, elle vous dépouillerait donc d’une partie de vos ressources actuelles. Et vous délibérez encore si vous la rejeterez ! et vous n’êtes pas déterminés il y a long-tems ! Greffier, prenez les décrets mêmes portés en faveur de Leucon, et faites-en lecture.

On lit les décrets.

Vous voyez, Athéniens, par les décrets, que c’est avec justice que Leucon a obtenu les exemptions. Pour attester les privilèges que vous vous êtes accordés mutuellement, vous avez érigé, vous et lui, des colonnes, une au Bosphore, une autre au Pirée, et une troisième au temple des Argonautes [9]. Or, voyez de quelle infamie vous couvre une loi qui rend tout un peuple moins fidèle et moins sûr qu’un seul homme. Car ne pensez pas que les colonnes aient été érigées à d’autres fins, que pour être les garans communs de nos exemptions réciproques. On verra donc que Leucon remplit ses engagemens avec fidélité, qu’il continue â vous servir avec zèle, tandis que vous rendrez inutiles les colonnes toujours subsistantes ; ce qui sera