Ouvrir le menu principal

Page:Démosthène - Œuvres complètes, Auger, 1820, tome 6.djvu/14

Cette page n’a pas encore été corrigée
4
SOMMAIRE.

jouissent, et qui servent plus utilement l’état, en contribuant de leurs biens, et en équipant des vaisseaux. La principale raison des adversaires, pour révoquer les exemptions, c’est que plusieurs en jouissent qui n’en sont pas dignes. Au lieu de les ôter à ceux qui en sont dignes, l’orateur propose de substituer à la loi de Leptine, une loi qui permettra de citer en justice tous ceux qui ont obtenu les exemptions sans les mériter. Il s’engage formellement à porter cette loi ; il veut bien qu’on prenne acte de son engagement.

Tous ces moyens de révocation de la loi ne sont pas exposés dans l’ordre que je viens de dire ; répandus dans tout le discours, ils y sont développés d’une manière intéressante. Les principaux y reparaissent plusieurs fois sous différentes formes. On y voit encore d’autres moyens secondaires, que l’orateur a rassemblés avec soin, et qu’il fait valoir avec art. Il détruit, avec une subtilité merveilleuse, toutes les raisons que pouvaient alléguer les adversaires.

Toute sa harangue est dans le genre tranquille et modéré; elle prouve ce que les anciens rhéteurs ont dit de lui, qu’il excellait dans ce genre comme dans les autres. On ne retrouvera pas ici le véhément, l’impétueux, le dur et âpre Démosthène. C’est toujours la même fécondité de moyens solides et subtils ; mais tout y coule paisiblement, avec une douceur admirable. Il combat Leptine avec une honnête franchise, avec tous les égards de l’estime et de la politesse : il attaque sa loi en ménageant sa personne. Je voudrais être parvenu à lui donner, en français, les mêmes charmes qu’il a dans sa langue. Je n’ai rien épargné, du moins, pour cela. Il n’est pas une phrase qui ne m’ait coûté beaucoup d’étude et de travail : les lecteurs jugeront si j’ai réussi.