Page:Démia - Trésor clérical, 1682.pdf/741

Cette page n’a pas encore été corrigée


lement au coffret, encore qu’ils ne se trouvent aux Assemblées, & ne s’employent à la visite des Pauvres.

Ceux de la Compagnie procureront dans leur Parroisse, à la campagne, & par tout ailleurs ou il y aura ouuerture, & autant que lestat des lieux, des personnes & des employs le pourront permettre, l’establissement de pareilles Assemblées, & trauailleront d’y respandre le mesme esprit, & insinuer les mémes applications pour les devoirs & employs de la Parroisse.

Et mesmes en quelques vnes des Parroisses de Paris, ou autres des Villes qui ne sont de si grande estenduë, L’on se pourra contenter de prendre des presens Reglemens, ce qui sera trouvé plus conuenable à l’estat des lieux & disposition des personnes pour concourir à la mesme fin, qui est de viure Chrestiennement & exemplairement dans la famille, s’acquitter dignement des employs de la Parroisse, & y empescher tout le mal & procurer tout le bien possible. Les presens Articles n’ayans esté