Page:Démia - Trésor clérical, 1682.pdf/737

Cette page n’a pas encore été corrigée


stes, pour le bon exemple & leur propre sanctification.

Ils trauailleront autant qu’il leur sera possible à sanctifier les Festes, en s’abstenant pendant icelles des voyages, diuertissemens, compagnies, & employs non necessaires, & s’appliquans totalement eux & leurs familles aux devoirs de la Parroisse, sainctes lectures & conuersations, & aux œuvres de Charité.

Et s’appliqueront particulierement à ce qu’elles soient aussi sanctifiées par les autres dans l’estenduë de la Parroisse, par toutes les voyes que le zele & la prudence leur pourront suggerer, & que la Compagnie trouuera plus conuenables.

Ils feront beaucoup d’estime de tous les employs de la Parroisse quand ils en seront priez, comme de porter le daiz du Sainct Sacrement, assister aux Processions, Comptes de Fabriques, estre appellez aux Charges de Marguilliers & autres semblables, les recevront auec respect, & s’en acquitteront en esprit de soubmission & de Charité.