Page:Démia - Trésor clérical, 1682.pdf/663

Cette page n’a pas encore été corrigée


nostre Pere & nostre Mere, qui nous donne du pain & du lait, afin de vivre de la Vie éternelle. Nous y contrevenons par nostre esprit servile & mercenaire, attaché aux choses du monde. Nous devons réparer par une crainte filiale.

5. Commandement. Honorer nostre Seigneur par l’amour & le respect envers le prochain, par ce qu’il unit en luy tous les hommes par la Communion. Nous y contrevenons par la division & le peu de charité qui se voit entre les Chrestiens. Nous devons réparer par un oubly sincere de toutes offenses.

6. Commandement. Honorer nostre Seigneur par la pureté du corps, qui s’unit à son corps tout spirituel dans l’Eucharistie. Nous y contrevenons par nos incontinences, & bien plus par la Communion dans cet estat. Nous devons reparer par la mortification des plaisirs sensuels.

7. Commandement. Honorer, nostre Seigneur par l’abstinence du bien d’autruy, parce que luy seul est nostre bien suffisant. Nous y contrevenons par l’attache aux richesses, & par les Communions faites sans restitutions. Nous devons reparer par aumosnes spirituelles & corporelles, & restitutions, s’il y en a faire.

8. Commandement. Honorer nostre Seigneur par la publication de ses Grandeurs, & par la verité dans toutes nos paroles, puisque nostre bouche est par l’Eucharistie consacrée à la verité. Nous y contrevenons par tous les peches de la langue. Nous devons reparer par le silence, & par la retenue dans nos paroles.