Page:Crépet - Charles Baudelaire 1906.djvu/381

Cette page n’a pas encore été corrigée


» Je vous prie de vouloir bien agréer, .Monsieur, l’assurance de ma considération la plus distinguée. »

36 rue Saint-Lazare.

2.

IMPRIMERIE-LIBRAIRIE DE PILLET FILS AINE

rue des Grands —Augustins, 5

PARIS..

« Monsieur C. Baudelaire,

» Vos épreuves seront prêtes à être corrigées samedi, 21 courant, à midi, à notre imprimerie, 5, rué des Grands-Augustins, chez Pillet fils aîné. — Je vous prie d’y mettre grande diligence et de donner le Bon à tirer séance tenante.

» J’ai l’honneur de vous saluer,

» Maxime Du Camp, (i) »

lettre de m. armand dumesxil (l>) ?

27 juin [1809.]

« Mon cher ami,

» Je viens de lire vos deux articles du salon que m’a communiqués mon bon ami II. Val more. « Lis cela,


(1) Asselineau, on s’en souvient, fait allusion à ce billet, rédigé incontestablement en des termes un peu secs, dans ses Baudelairiana. — V. les Souvenirs littéraires de Maxime du Camp (Hachette, 1892). On sait que Le Voyage est dédié à leur auteur.

(2) Nous avons tenu entre nos mains, chez M. Ancelle,