Page:Courtois - Isocrate, le prêtre Testis unus et l'abbé Thise.djvu/7

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dévoré du zele de la maison du seigneur : zelus domûs suæ comedit me.


Isocrate. Je veux bien lui passer cette suprématie, aussi l’assemblée nationale ne lui ôte pas ; mais la juridiction extérieure ?


Testis unus. Il l’a aussi.


Isocrate. Mais tout récemment le cardinal Rohan-la-Motte a été jugé en dernier ressort par un tribunal civil, sans que le pape s’en mêlât.


Testis unus. Cela est contraire au concile de Trente.


Isocrate. Mais le concile n’a pas été reçu en France pour la discipline ?


Testis unus. Tant pis…… car c’est vouloir que l’église soit sans puissance coactive sur le tout comme sur les parties, et conséquemment qu’elle ne soit pas inspirée par le St. Esprit.


Isocrate. Le St. Esprit ? Est-ce lui qui a fait décider au concile de Constantinople, en 680, que Jesus-Christ avoit deux volontés ; au dernier concile de Latran, que les seuls catholiques seroient sauvés ? Est-ce le St. Esprit qui a fait ouvrir aux cardinaux le bal qui a précédé le concile de Trente ? Est-ce le St. Esprit qui donna l’idée de ce troc de gentilhommes, fait entre Léon X et François I, par lequel ils se sont donné ce qu’ils ne possédoient point ; qui a suggéré à des cardinaux de faire Charles V cardinal ; qui a inventé les annates, les cédiles, la rote, la daterie, les cardinaux, inconnus du temps de St. Pierre, ce